Background Image

Les maisons des parents

Depuis 12 ans, la Fondation a investi plus d’un million d’Euros pour les maisons de parents. Ces structures sont essentielles au bien-être des enfants hospitalisés puisqu’elles accueillent leurs parents à proximité immédiate des hôpitaux pour leur permettre de rester à leur chevet.

Onze maisons de parents ont ainsi été rénovées ou créées avec l’aide de la Fondation : la Maison Saint Jean de l’hôpital Necker, la Maison du Petit Monde des hôpitaux de Lyon, la Maison du Figuier du CHU d’Angers, la Maison du Bonheur du CHU de Nice, la Maison Saint Jean du CHU de Bordeaux, les maisons de parents du CHU de Bicêtre, de l’hôpital de Margency, la Maison Familiale Hospitalière de Lille, la Maison Saint Jean du CHU de Nantes, la Maison du Sacré Cœur de l'hôpital de Bastia, et la Maison des Parents du C.H.U. d'Orléans.

Et ce n’est pas terminé : des aides vont également être attribuées pour créer la maison de parents de l’hôpital pédiatrique de Bullion.

Une alliance indispensable

La Fondation apporte son soutien à la recherche médicale pédiatrique en étant partenaire de quatre laboratoires, deux à l’hôpital Necker à Paris, une à l’hôpital Debré à Paris, et un à Marseille.

Pierre Ferrier

prof-ferrierDirecteur de recherche au Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy, le docteur Pierre Ferrier est aussi membre de plusieurs organisations nationales et internationales et bénéficie du soutien de la Fondation.

“J’avais pris la liberté de contacter directement la Fondation après avoir su que, parmi ses activités, elle soutenait également des travaux de recherche pédiatrique, mon laboratoire étant partie prenante et activement engagé dans l’étude des leucémies.”

En 2016, la somme de 100 000 euros a été attribuée au Dr Ferrier. Ces apports financiers généreusement alloués par la Fondation Princesse Grace ont permis l’achat d’équipements destinés aux expériences biologiques, ainsi que le financement d’un poste de technicien de laboratoire - son activité est exclusivement consacrée aux analyses moléculaires et cellulaires de modèles de leucémie.

En 2014, les dons autour de cette cause se sont élargis : l’Agence Nationale pour la Recherche et l’Institut National du Cancer se sont engagés pour la découverte des motifs de cette maladie et dans l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques susceptibles d’en améliorer le traitement.

Professeur Weill

prof-weillProfesseur émérite d’immunologie, co-directeur scientifique d’une unité Inserm à l’hôpital Necker de Paris, Jean-Claude Weill fait partie de ceux qui bénéficient du soutien de la Fondation. Un apport pérenne depuis une quinzaine d’années. Les fonds qu’il reçoit lui permettent d’améliorer le fonctionnement de son laboratoire.

« Au bout de toutes ces années, les sommes concernées sont tout de même significatives. C’est une aide précieuse, qui apporte de la souplesse dans notre activité. Nous pouvons les utiliser comme on le souhaite, pour acheter des machines, aider des chercheurs ou financer des voyages, par exemple.»

Jean-Claude Weill travaille aujourd’hui dans une unité d’une vingtaine de personnes. Axés sur la recherche fondamentale, ses travaux s’orientent vers une meilleure compréhension du système immunitaire.

« Notre lien à l’hôpital Necker nous permet aussi de garder un pied dans le concret, aux côtés des nombreux enfants hospitalisés pour des maladies génétiques.»
Le professeur est déjà venu deux fois en Principauté. Il y a notamment donné une conférence sur l’immunologie.

 

Contactez-nous

La Fondation Princesse Grace de la Principauté de Monaco
9, rue Princesse Marie de Lorraine
B.P. 520
MC 98015 Monaco cedex
Tél. +377 97 70 86 86
Fax +377 97 70 79 99
fpg@monaco.mc